Frais de port offerts dès 60€ de commande!

close
5 erreurs à éviter en concevant des vêtements personnalisés

5 erreurs à éviter en concevant des vêtements personnalisés

Oui, les t-shirts, les sweats, les casquettes et autres habits ou accessoires personnalisés ont un potentiel bien plus précieux qu’on ne pourrait l’imaginer. Ils permettent de renforcer, parfois grandement, la visibilité d’une marque ou encore de porter un message, exprimer sa créativité, défendre une cause importante, etc.

Mais attention ! L’engouement lié à ces jolis totems colorés peut entraîner quelques erreurs. Nous avons choisi cinq d’entre elles parmi les plus courantes et allons vous expliquer, au fil de ces lignes, comment les éviter. 

Si aucune technique de vente ou de promotion ne peut atteindre la perfection, faire attention à ces quelques aspects vous permettra de briller, plaire, et atteindre le succès ! Pour mettre toutes les chances de votre côté, lisez l'article sur les tendances graphiques de tee-shirts personnalisés en 2024 !

Considérer le tissu comme secondaire : attention à la limite entre cheap et pas cher


La qualité du tissu peut altérer la perception que le public se fait de votre marque. Si le textile n’est pas confortable, s’il gratte ou se détend au bout de quelques utilisations seulement… prudence ! Ceux qui le portent pourraient y percevoir un manque de sérieux..

Une base de confection hors de prix n’est pas forcément nécessaire. En revanche, une itération trop cheap devrait être évitée.

Restreindre la gamme de tailles et d’ajustements

De nombreuses personnes doivent pouvoir porter vos vêtements de marque et/ou publicitaires. Privilégiez donc la variété, la largesse, la générosité !

En anticipant tous les profils, vous maximisez les chances, mais aussi les occasions pour que votre support de communication arpente les rues, voyage à travers les centres commerciaux… et dessine des sourires chez petits et grands ! 

En cas d’exportation à l’international, nous vous rappelons de tenir compte des standards à l’étranger. Les indices de taille varient nettement entre les USA et la France, pour ne citer qu’un exemple. 

Surcharger les vêtements de messages/mentions

Vous avez plein d’idées à partager ? Parfait ! Après tout, c’est ce qui fait tourner le monde… Seul petit bémol : au moment de conceptualiser un vêtement personnalisé, il vaut mieux miser sur la synthèse et la simplicité

Les slogans sont particulièrement recommandés. Ils constituent à eux seuls une accroche et délivrent un message avec efficacité. Parfois, un simple logo fait l’affaire.

Se montrer… trop original

Il peut être tentant d’innover, de se montrer audacieux dans l’élaboration d’un sweat personnalisé, un gros pull, d’un poncho ou encore d’un shirt. 

Mais restez prudent : ces modes de publicité ambulants agissent comme des « ambassadeurs ». Selon leur mode d’utilisation, ils pourraient rappeler votre existence au public… à n’importe quel moment. 

L’idéal est donc de privilégier un concept en rapport avec vos valeurs et votre esprit habituel. Généralement, les vêtements publicitaires, contrairement aux spots télévisés par exemple, s’inscrivent dans une autre temporalité. 

Ne pas compter les 4 saisons

Un polo publicitaire pour les beaux jours, une écharpe aux couleurs de votre marque quand vient l’hiver… Si vous disposez de moyens suffisants, ne négligez pas les variations de température. 

Grâce à cette versatilité, vos vêtements promotionnels seront des compagnons fidèles. Ils répondront à des besoins variés. Hiver comme été ! 

Conception de vêtements personnalisés : une question d’organisation et de flexibilité

Au-delà de ces cinq erreurs à éviter, pensez à soigner la logistique au moment de concevoir des vêtements personnalisés. Anticipez la demande (dans la mesure du possible). Soignez le choix des différents intervenants, du producteur au distributeur.

Une organisation à la hauteur mettra vraiment votre effort promotionnel en valeur. N’oubliez pas l’importance de l’écoresponsabilité en cette décennie. Nous vous conseillons de privilégier les processus « locaux » aux itinéraires alambiqués.